Eglise Notre–Dame-de-l’Incarnation à Antigny

L’Eglise Notre–Dame-de-l’Incarnation, édifiée au 11e siècle sur la nécropole mérovingienne, a subi des remaniements architecturaux aux 15e et 18e siècles. La nef est recouverte d’une voute charpentée, en lambris de bois de chêne. Les peinture murales ont fait l’objet récemment d’une campagne de restauration. La chapelle Sainte-Catherine est fondée en 1421 par Renaud de Mauléon, seigneur de Bois-Morand. Son décor peint a été commandité par Jean de Moussy (1433-1510) seigneur de Bois Morand.

Sur le parvis de l’Eglise, repose un «édicule» formé par une dalle soutenue par des colonnettes gothiques, on peut penser qu’il s’agit d’une pierre des morts sur laquelle le cercueil des défunts était posé avant l’entrée dans l’Eglise.

Sur le côté sud de l’église un porche a été construit dans le prolongement de la chapelle au 18e siècle, en terme poitevin : «un balé». Elle est inscrite dans le parcours «La Vallée des Fresques».